Musée Colette

  • Musée Colette
  • Musée Colette

Plus d'infos Musée

La naissance du Musée Colette

La naissance du Musée Colette fut aussi tumultueuse que la vie de Colette.

En 1974, Colette de Jouvenel, dite Bel Gazou, fille de l'auteur, souhaite qu'un musée soit érigé à la mémoire de sa mère dans le berceau familial à Saint-Sauveur-en-Puisaye. N'étant plus propriétaire de la maison natale des Colette, Bel Gazou, aidée de la municipalité, se tourne vers le château indivis et abandonné qui surplombe la ville, mais rien n'est encore possible.

Au décès de Colette de Jouvenel en 1981, sa succession fait resurgir le projet. Son frère, Bertrand de Jouvenel (ses enfants Anne, Hugues, Henri) et Foulques de Jouvenel (fils de son autre frère, Renaud de Jouvenel) décident de reprendre le flambeau et de mener à bien cette mission, soit à Paris, soit à Saint-Sauveur-en-Puisaye.

Malgré les interventions du Président de la République, du Ministère de la Culture, de la Mairie de Paris et de la Banque de France, il fut impossible de racheter l'appartement du Palais-Royal à Paris. C'est alors que les héritiers offrent à la commune de Saint-Sauveur-en-Puisaye, devenue entre temps propriétaire du château, le fonds Colette constitué de meubles, livres et objets qui se trouvaient dans l'appartement du Palais-Royal. Cette donation est signée en 1987 sous la condition de la réalisation du musée et d'un Centre d’études et de recherches.

En 1986, la GMF, fidèle à sa politique de défense du patrimoine, devient mécène du Musée Colette et son apport financier permet de réaliser une grande partie des travaux. Grâce à le GMF, à la pugnacité et l'entêtement de la Municipalité de Saint-Sauveur-en-Puisaye, le château retrouve toute sa noblesse.

Au cours de la réalisation du gros œuvre, la Direction des Musées de France et la Conservation Départementale des Musées de l'Yonne (service de la Direction des Affaires Culturelles du Conseil Général de l'Yonne) retiennent le projet d'une artiste plasticienne, Hélène Mugot, qui en devient la muséographe.

En 1995, le Musée Colette ouvre ses portes. Ainsi, 21 ans plus tard, le vœu de Colette de Jouvenel est enfin réalisé.

Le Musée Colette

Implanté sur trois niveaux, le Musée Colette offre le plaisir d'une promenade sans monotonie au cœur d'une écriture incarnée et sensuelle.

Un Musée International...

Colette est un écrivain français majeur d'un rayonnement international. Pour répondre dignement et dans le long terme à une œuvre de cette qualité, il convenait d'inventer un musée exemplaire.

Un Musée du Terroir...

La réussite d'un tel musée vient de ce qu'il est implanté dans un terroir qui a directement nourri l'écriture. Plus que pour tout autre écrivain, la langue de Colette est une instillation des paysages, de la gastronomie de sa Bourgogne natale. En parcourant "le chemin du retour", c'est la Puisaye qui sera lue comme du Colette. Qu'importe alors que le château choisi pour implanter le Musée Colette n'ait pas été sa demeure !

Un Vrai Musée Littéraire...

Libre à nous alors d'inventer un vrai musée littéraire ! On n'imagine pas pour un peintre de montrer autre chose que sa peinture... Dans le musée de Saint-Sauveur-en-Puisaye, est rendue au vif l’œuvre de l'écrivain. Faire entendre les mots de Colette, dans un parcours sonore qui restitue dans l'épaisseur la chronologie et le style de l’œuvre, et qui conduise naturellement, en contrepoint, au silence de la lecture.

Ouvert du 1er avril au 31 octobre
De 10h à 18h tous les jours sauf le mardi

Avis sur ce lieu

Aucun avis n'a été publié pour ce lieu

Publier un avis

Vous devez vous connecter pour publier un avis