Prieuré de l'Enfourchure

  • Prieuré de l’Enfourchure
  • Prieuré de l’Enfourchure

Plus d'infos Édifice religieux

Du prieuré construit au XIIIe siècle,( on pense qu'il était achevé en 1260), il ne reste que des éléments du bâtiment Sud, coté Ouest (passage). L'église primitive fut en grande partie détruite lors des guerres de Religion. Elle a été reconstruite en 1520 par un prieur commendataire généreux. Il reste les murs faits de briques et d'un chaînage de pierres blanches, jusqu'à une hauteur de trois mètres, sauf sur le pignon Ouest, "la dernière arche", qui s'élève à 13,30m de hauteur. Il y avait encore au XIXe siècle des restes très importants. Les voûtes de la nef étaient à croisées d'ogives, dont les nervures retombaient sur des culots ornés de figures d'anges, se sont effondrées. Le chevet à trois pans avait été reconstruit au début du XVIe siècle sur les fondations primitives, le décrochement en est la preuve. Sur le coté sud de l'abside se trouvait un enfeu sous lequel se trouvait le tombeau de Jean, Comte de Joigny, et d'Agnès de Brienne, sa femme; il n'en reste malheureusement plus rien; ses pierres ouvrées ont été démontées au début du XXe siècle. Une porte avait dut être percée entre le chœur et le passage, devenu sacristie, comme à Louye. La porte des moines est en place. Source: http://grandmont.pagesperso-orange.fr/Enfourchure.htm

Avis sur ce lieu

Aucun avis n'a été publié pour ce lieu

Publier un avis

Vous devez vous connecter pour publier un avis